• Clairière de l'avant-propos

     

    Tiens, des humains par ici, ce n'est pas banal. Vous cherchez quelque chose ? Comment ça, "où sommes-nous" ? Nous sommes à l'atelier d'écriture de nouvelles, pardi. Enfin, je dis écriture mais en fait, c'est surtout rangement. Les Mohväs viennent me demander des conseils parce que je suis l'érudite de cette partie du royaume, et puis ils repartent, écrivent le plus souvent chez eux et reviennent me donner leur écrit, pour que je le commente. Personnellement, j'adore les nouvelles et les autres formes de textes me donnent des indigestions. Donc si vous passez cette porte, je vous préviens, vous ne trouverez que des nouvelles ! D'ailleurs, en passant, ce serait bien que vous m'aidiez à les lire parce que j'avoue que je n'ai pas que ça à faire... 

    Par-contre, faites attention de ne pas voler ces écrits, parce qu'ils sont protégés non seulement par la loi de notre royaume, mais aussi par la loi humaine. Vous savez comme la reine Vijaya peut être féroce, quand on l'abuse... Ah non, vous ne le saviez pas ? Bon, eh bien je vous le dis, alors.

     

    Hummm... Quoi d'autre ? Ah oui. Sachez que c'est ici que vous aurez des nouvelles des prochaines nouvelles, justement, si j'ai vent de ce qu'écrivent mes confrères. Je vous préviens, ils y passent parfois beaucoup de temps, parce que l'écriture est loin d'être innée, chez nous.

     

     

    Listing des nouvelles déjà postées

     

    1) La Maison derrière la Gare, par Marchelune (une Möhva amoureuse des histoires à suspense) qui nous raconte les mésaventures de Tom l'intello de la classe qui se retrouve embarqué dans le mystérieux - et inquiétant - QG du cancre Mathieu et de sa bande. Evidemment, personne n'avait prévu qu'un invité surprise bouleverserait tous les plans et sèmerait la terreur parmi les ados.

    2) Emöra, par Gaïa la Petit-Möhva du mot Amour... Cette charmante et imprévisible Möhva nous emporte dans le monde étrange d'Arch'evilia, où vivent des humanoïdes qui ont la chance - ou la malchance - d'avoir des ailes. Ailes de plumes, ailes membraneuses, ailes poilues, ailes de papillons ou de libellules, les adultes cohabitent en toute sérénité, enfin... pas si sûr. Car l'amour s'en mêle et va mener le jeune Aromë, épris de la belle Emöra, vers de terribles souffrances...


     

    Les nouvelles des prochaines nouvelles

     

    J'ai entendu dire que certains d'entre nous s'essayaient à de nouvelles nouvelles, mais beaucoup ont bien du mal à en venir à bout. Il paraît qu'il y en a une en préparation, bien différente des deux premières, mais mes informations ne sont jamais très sûres ! Je vous tiendrai au courant, voyageurs, quand j'en saurai un peu plus.

     

     


    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique